google

mercredi 29 mars 2006

Un post est un post

Bon. En vrac parce que rien à raconter de précis.
Une bonne nouvelle du côté de Simiane.
Restaurant italien puis ballade française avec une vietnamienne (pas banal mais sympa).
Déménagement de potes de chez eux vers chez quelqu'un d'autre avant de redéménager chez eux (compliqué mais sympa aussi, surtout la descente du frigo à la cave dans un escalier aux marches anorexiques).
Film d'animation vraiment chouette en noir et blanc (pas de gris, juste du noir et du blanc, il faut pas faire les choses à moitié dans la vie).
Pas d'escalade (le drâme, mais je me répare ça demain si tout se passe bien)
Et toujours des amis, des collocs (l'un se retrouve dans l'autre of course), du boulot, des emmerdes, des photos, de la musique (pour adoucir ma soeur), du temps (pour ne pas le perdre), des gens revus, d'autres perdus de vue, un blog, des voyages et le monde qui reste à visiter...

lundi 20 mars 2006

La firme...

La firme nous a balladés ce WE. Elle nous a amenés à madrid pour un meeting. Une petite partie de la famille (on y est un peu plus de 100 000 maintenant) se retrouvait dans un hotel pour se dire à quel point nous étions cools. On s'est dit ça pendant 2 jours et puis on a passé le WE à madrid. Je ne sais pas quelle est l'utilité pour la firme de ce genre de manifestation. Si c'est juste pour faire classe je trouve ça un peu cher.
Parce que 1000 gugusses comme nous à 1500 euros la journée ça fait 3 000 000 d'euros perdus. Sans compter les billets d'avions, les repas, hotel et autres. On va arrondir à 4 000 000 d'euros pour les deux jours (je dois être en dessous mais bon). A titre d'information voilà ce que j'ai trouvé sur le site de l'unicef : 9,15 euros = 30 doses de vaccin diphtériques, 10 euros = 250 capsules de vitamine A et 20 euros = 1 enfant nourri pendant un mois. On va faire le package un peu cher mais avec 30 euros on doit pouvoir vacciner, vitaminer et nourrir un môme pendant 1 mois. Ce qui fait qu'en 2 jours de "on se la pète consultants" on peut nourrir 100 000 enfants pendant un mois. Ou bien on peut nourrir environ 1000 enfants pendant 10 ans, le temps pour eux de prendre des forces, de devenir des adultes et de pouvoir se démerder.
Je résume : 1000 blaireaux en costards à madrid pour que dalle ou 1000 gamins nourris pendant dix ans ?

lundi 13 mars 2006

Tu seras un photographe mon fils...

Un second post dans la même journée juste pour vous faire partager ça. C'est beau comme un "Ave Maria" de Gounod dans une cathédrale sans lumière.

Back from Mars

Roupoupouilles et sintinettes, je suis de retour !
Vendredi matin en me levant je savais qu'il allait falloir être fort : un WE à marseille se préparait. Il allait falloir se démener (=~ s/n/rd/ comme dirait Sirloon) pour rendre visite à 17 personnes en moins de 40h (reste 20h si on enlève les nuits, 17h si on enlève les transports, 16h si on enlève les pipis-douches-habillages). Il va falloir visiter plus vite que son ombre (Lucky Luke n'est qu'un pd).
Top c'est parti : TGV musique lecture bisous papa frère dodo. Levé repas papa vieux-port vent chaleur salade caravelle aurevoir papa bisous mamie joint de baignoire aurevoir mamie bisous copain resto aurevoir copains dodo. Levé bisous maman soeur et beauf repas marocain aurevoir maman soeur et beauf bisous grands-parents aurevoir grand-parents bonjour TGV/tristesse (hé hé) bisous collocs dodo.
Top fini : 47h (en ajoutant le TGV). Facile, sans forcer, une légère douleur au niveau du cou à force de faire la bise mais rien de bien méchant. Voir le soleil et tout ces gens détendus ça valait bien ça...
P.S : et pendant ce temps des Marseillaises (au moins une) vont se perdre à Lyon pour passer des concours obscurs de politique et science au lieu d'aller faire de l'escalade. Tout fout le camp, je vous le dis moi...

dimanche 5 mars 2006

Aller plus haut

Ok le titre est nul.
Mais mon intention est louable. Présenter toutes mes félicitations à l'homme qui rêve en écrivant ses lettres (ou l'inverse). Celui qui a décidé de laisser les "a priori" de côté pour se faire sa propre idée. Dream-letter est venu faire de l'escalade ! Et simplement dire qu'il est venu est un peu léger. Il a pris ce défi à bras-le-corps et a fait sienne la célébre phrase "veni, vidi, vici". Il a atteint à plusieurs reprises les sommets des voies les plus délicates, a fait preuve d'abnégation devant la douleur (pieds, doigts et autres...), de détermination devant la difficulté, de courage pour passer outre son vertige. Bref, mes félicitations les plus sincères, encore une fois, pour celui qui a su ajouter une corde à un arc qui en compte déjà de nombreuses.
A bientôt sur les voies de VilleJuif copain :o)