conversait sur un ton badin et les marches de l'arche de la Défense avec son ami Philippe. Les rayons du soleil que les nuages de ce ciel d'été laissaient doucement pleuvoir sur l'esplanade lui chauffaient le visage, lui permettant d'entrevoir les plaisirs futurs de vacances au bord des eaux turquoises de la mer Adriatique. Heureux en ce début d'aprés-midi, il décida de rejoindre son bureau de plus bonne heure qu'à son habitude afin de profiter de son excellente forme pour mener à bien les nombreux travaux qui l'attendaient en ce début de semaine. Tout à son projet, il se leva et emmena à sa suite son ami vers l'entrée du métropolitain. La joie se lisait sur son visage lorsqu'aprés cet agréable pause sustentatoire il prit congé de son compagnon de déjeuner pour aller prendre le train qui le ménerait sur les quais de la seine d'où il se dirigerait vers son bureau en prenant le temps de profiter pleinement de ces ultimes instants de détente au son du cours de la Seine.
Il descendit rapidement les quelques marches le menant au coeur de la Défense et, arrivant au pied de l'escalier dont la fraicheur contrastait agréablement avec la chaleur ambiante, il tourna à gauche pour emprunter le couloir le menant à la salle principale et se mangea un putain d'arbre en pleine gueule !
Dans le métro bordel de merde !
On se fout de ma gueule ou quoi ? J'en peux plus de cette ville de merde... Un espèce de connard doit amener un arbre moribond je sais pas où et il le pose en bas d'un escalier planqué derrière un mur pour qu'un débile qui s'attend pas à se prendre un arbre dans le métro (le con) se le mange en pleine tête.
Je vais me suicider je pense...